Je lis et j’écris avec Salto

Une méthode de lecture explicite qui permet à TOUS les élèves d’apprendre à lire !

Les points forts

Un apprentissage pluri-sensoriel de la lecture : auditif, kinesthésique et visuel.
Un enseignement explicite du déchiffrage, qui facilite l’apprentissage du code.
Une histoire suivie sur l’année qui favorise l’accès rapide au sens. 

 

La méthode

– Une méthode explicite et systématique qui enseigne simultanément le décodage et la lecture-compréhension.
– Pour chaque phonème, la présentation des 4 écritures et du mot-référent.
– La présentation des gestes Borel-Maisonny.
– Les exercices systématiques de discrimination auditive et visuelle.
– Un récit continu sur l’année.
– Des exercices structurés de construction de phrase pour la production d’écrits.
– Des dictées quotidiennes.

« L’association lettre-son » : une méthode pour rendre explicites les difficultés orthographiques

Maison des consonnes

 

Afin de rendre plus explicites les difficultés orthographiques, la méthode présente les phonèmes sous forme d’un village.
À chaque toit de maison correspond un geste Borel-Maisonny, c’est-à-dire un son. Quand un seul graphème correspond au phonème (a par exemple) la maison n’a qu’un étage.
Quand plusieurs graphèmes représentent un seul phonème (c,q et k par exemple) la maison a plusieurs étages.

 

Pourquoi Borel – Maisonny ?

La combinatoire par les gestes Borel-Maisonny
Les gestes conçus par Suzanne Borel-Maisonny ont pour but d’associer chaque phonème à un geste.
Cette démarche – très simple à mettre en œuvre – a de nombreux avantages :
1 ) L’apprentissage de la combinatoire (association de phonèmes en syllabes) est facilité grâce la succession des gestes.
2) Des sons trop proches, difficiles à discriminer (comme « f » et « v ») sont plus facilement identifiables par les
enfants si chacun est associé à un geste différent. De la même manière, des graphèmes ressemblants (b et d) sont
mieux reconnus.
3) Certains élèves peuvent rencontrer des difficultés au début de l’apprentissage de la lecture s’ils ont un profil cognitif « kinesthésique ». Les gestes leur permettront donc de mieux identifier les sons.
4) Les nombreuses difficultés orthographiques de la langue française sont mieux appréhendées grâce aux gestes : le c qui se prononce « s » sera associé au geste du « s », etc.